De vallées en vallées ...

Publié le par Sur la route de soi

   Nepal Pokhara Camping Chowk (8)

  

      Dimanche 4 avril nous quittons le terrain sur lequel nous campions à Pokhara : cela fait quelques jours que des forains installent leurs tentes et leurs manèges en vue des festivités du Nouvel An népalais (le 14 avril). Il va finir par ne plus y avoir de place pour nous, alors nous prenons les devant et décampons !

  Nepal Prithvi-Highway (2)

 

 

   

    De Pokhara à Kathmandou, nous passons de vallées en vallées, paysages de rizières de différents verts, ou  patchwork d'autres  cultures en terrasses, cours d'eau plus ou moins  en eau et ponts de singe vertigineux par dizaines, reliant la grand-route aux pentes abruptes du Nord. A plusieurs dizaines de mètres au-dessus du vide du lit creusé par les rivières, sur une longueur de plus de cent mètres, ce sont des axes de circulation majeurs ... qui me font entrevoir le cauchemar des ponts suspendus qui m'attendent au détour des chemins sur le tour des Annapurnas. On a aussi vu d'inquiétantes nacelles en tyrolienne utilisées pour franchir le torrent ou pour gravir des à pics impressionnants. Oasis-bananeraies, tas de racines de gingembre en bord de route, poids-lourds croûlants, chargés à raz bord de bouteilles de gaz pleines. En bas les eaux sont blanc-turquoise, dévalant tout droit des glaciers.Nepal Prithvi-Highway (6)
    Partis de très bonne heure de Camping Chowk nous abordons vers midi les 600 mètres de dénivelé qui nous séparent de la vallée de Kathmandou. Vertige de camions grimpant péniblement, escargots rouillés portant sur leur dos de trop lourdes maisons, de larges lacets à l'asphalte défoncée. Sur la fin chaussée extrèmement étroite et pente à 15%. Nous dépassons des tas de poids lourds à l'arrêt ou au ralenti.  Comme en Inde des messages sont peints sur le haillon arrière : "Blow horn please" (klaxonnez s'il vous plaît),  "use dipper at night", See u later" (à plus) et le plus énigmatique " No time for love" ... Nous traversons des nuages de fumée noire et opaque, comptons quelques carcasses en bas du ravin, et atteignons enfin le col à 1500 m, avant de redescendre, un peu esseulés (les camions sont restés derrière), sur ce que nous supposons être la ville de Kathmandou, noyée dans une brume jaunâtre ...

Nepal Prithvi-Highway (9)

 

 

Nepal Prithvi-Highway (3)

Publié dans Népal

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
<br /> <br /> Coucou les amis,<br /> <br /> <br /> Content que votre voyage se passe toujours aussi bien. Ca fait toujours aussi réver. Je rêve d'aller au Népal alors prenez un max de photos pour moi. Bon à priori si j'ai bien compris, le népal<br /> c'est un peu un parcours aventure dans les arbres (tyrolienne, ponts de singe,...): ca donne envie !!! Bisous à vous deux et bonne continuation, on pense bien fort à vous. Et j'espère que<br /> contrairement au message peint "No time for love", vous en trouver un peu pour vous quand même.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre