De Jaisalmer à Jodhpur via Shiv et Phalsund

Publié le par Sur la route de soi

   Voila une toute petite route qui traverse le désert mais qui a un charme fou.
Inde route Jaisalmer Joghpur (5)   Imaginez-vous en train de traverser le désert à dos de chameau. Et bien nous c'est pareil sauf que c'est à dos de Titine et que ... voici une photo pour illustrer tout cela. Seuls au milieu du désert, ou plutôt de cette campagne aride, tantôt savane, tantôt prés verts, tantôt grandes dunes de sable jaune. La route n'est pas large : une seule voie et les camions ou bus que nous croisons nous font en général bien comprendre que c'est à nous de dégager le passage ... quitte à s'ensabler ! mais nous ne nous ensablerons pas, pas cette fois ! Et oui, le sable, essayant de grapiller du terrain, vient lécher l'asphalte par endroits.
    Paons par petits groupes de 3 ou 4, chèvres noires à tête blanche et moutons blancs à tête noire encore et toujours, moineaux aux longues queues, oiseaux verts comme des perruches, femmes portant sur leurs têtes des pots d'eau ou bien d'énormes fagots de bois comme dans les images du Livre de la Jungle ....
   Inde route Jaisalmer Joghpur (12)   Et puis des champs, des prés, des habitations enclos de tas de branchages d'épineux entremêlés, de haies de cactus ou de barrières de cette pierre rouge dans laquelle est taillée Bikaner. Nous en verrons les carrières plus loin, en approchant de Jodhpur : d'immenses carrières où des hommes taillent d'énormes pavés de roche au marteau et au burin ...
Inde Jodhpur carriere (3)
   Et puis de loin en loin des arbres comme on en a jamais vus : dégarnies de leur feuilles les branches portent de gros pompoms oranges en guise de fleurs, ce qui donne un petit air de fête au paysage. Nous pensons à nos parents respectifs en ce qui concerne le récoltage des graines que nous pouvons trouver sur notre chemin. Attention les yeux si vous arrivez à les faire pousser au retour car il y en a c'est de l'inconnu en Europe et c'est vraiment éblouissant. Peu à peu on voit les maisons se teinter d'un bleu si doux, plus clair que la lavande, plus dilué que l'indigo, c'est celui du ciel du crépuscule ce soir-là.      
    Inde route Jaisalmer Joghpur (14)Pour le soir, nous trouvons un terrain plein de sable mais juste ce qu'il faut pour que Titine s'y engage. Dès que nous sommes posés, on entend le bruit des tambours du village voisin et pouvons apprécier le passage de quelques gazelles. Nuit douce et matin tranquille, les quelques enfants intrigués par notre présence sont restés à distance a cause de ce que je pense être la peur de l'étranger. Tout ça n'étant pas sans nous déplaire car un peu de répit au lever du soleil permet d'affronter la journée plus sereinement. D'autant plus que le ciel est bien couvert ce qui nous protège des ardeurs épuisantes du soleil. On reprend la route et arrivons à Jodhpur.

Publié dans Inde-1

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article